Ventoux

Le géant de Provence, dernier mont à l’Ouest des Alpes, à tête rocheuse, domine de ses 1912 mètres. Il se dresse au dessus des plaines du Comtat Venaissin. D’autres montagnes bordent ces plaines. Au nord, les monts de la Drôme, terminés par les collines de Vacqueyras et de leurs crêtes dentelées. Au sud, par delà la belle vallée de Sault, se profile la chaîne de Vaucluse, qui s’étend en demi-cercle. Plus au sud encore, s’élèvent les monts du Lubéron aux gorges pittoresques et sauvages.

Sur le pan humain, si les hauteurs du Mont Ventoux, ont toujours constitué des abris efficaces utilisés au cours des périodes d’insécurité, la vie a été attirée, au contraire, par les vallées et les plaines, plus riches, mieux abritées des intempéries et plus faciles à parcourir.

Nous retrouvons encore les paysages rhodaniens façonnés par le travail de l’homme, qui sont généralement doux et verdoyants. La culture maraîchère a morcelé la plaine en une infinité de petits champs florissants, bien protégés du mistral par les haies de cyprès noirs. Et dans certaines parties du Vaucluse c’est la vigne qui tient une place essentielle dès le début du XIXe siècle. Il nous domine, il nous fascine.

Il est notre repère, source d’inspiration et symbole de liberté.

La Faune du Ventoux

Photos, Aurélien Coillet & Anne-Lise Lagrange